Annuaire
Rechercher

Observatoires

OBSERVATOIRES / DATA / PROPTECH
des Marchés de l’Immobilier Nantais

Poursuivre et accélérer la collecte des données, pour contribuer à

• développer de nouveaux services utiles aux professionnels/citoyens

• développer des analyses croisées sur les enjeux de demain

Passer des OBSERVATOIRES aux DONNÉES PRÉDICTIVES


Observatoire Nantais de l’Immobilier Tertiaire et d’Activités

Création d’un outil interne au CINA permettant de suivre l’évolution des marchés des opérations immobilières liées au activités tertiaires et industrielles de l’agglomération nantaise.

Il s’agit de collecter, par l’intermédiaire d’une structure propre au CINA, des informations concernant les transactions liées aux mouvements des entreprises selon leur typologie : bureaux, locaux d’activités ou entrepôts, en fonction d’une segmentation géographique préétablie.

Ses contributeurs : ADVENIS, ALSEI, ARTHUR LOYD, BNP, BLOT, CBRE, GALEO,Groupe GIBOIRE, LAZARD Group, ICADE PROMOTION, KERMARREC, LAMOTTE, MANAC’H IMMOBILIER, THIERRY IMMOBILIER.

Communiqué de Presse Observatoire ONITA
Tertiaire & Activités / du 14 Nov 2018 :

« Avec 15 800 m² transactés au cours du 3ème trimestre, le marché tertiaire de Nantes Métropole confirme sa vigueur et laisse présager un atterrissage autour de 115 000 m² pour l’année 2018. Au-delà de ces bons chiffres, les professionnels du CINA et de l’ONITA regrettent le manque d’anticipation quant à la libération de foncier ces dernières années. Ils s’inquiètent de l’absence de livraison de programmes neufs dans le centre-ville pour les prochaines années et anticipent un marché en retrait pour 2019 et 2020 entre 100 et 110 000 m². C’est l’absence de fonciers rapidement disponibles et de programmes d’envergure qui empêche le marché de passer le cap des 120 voire 130 000 m² alors que la demande est bien là ! »

Relais presse suite au Communiqué
Lettre de l’API / 16 Nov 2018 :

Trou d’air attendu sur le marché nantais de l’immobilier tertiaire

Malgré une demande qui se situerait entre 120 000 et 130 000 m2 par an, le marché nantais de l’immobilier tertiaire va connaître deux années de recul.
Le marché nantais de l’immobilier tertiaire pourrait connaître deux années de recul. C’est ce qu’estime le CINA, qui rassemble les professionnels du secteur. Selon lui, entre 100 000 et 110 000 m2 de surfaces devraient être transactées annuellement en 2019 et 2020, contre 115 000 m2 attendus cette année.

Nantes victime de son dynamisme
Ce recul s’explique paradoxalement par la bonne santé de l’économie locale. Car selon le Cina, la demande est bien là pour porter le marché jusqu’au cap des 130 000 m2. Mais avec ses 4 000 emplois créés entre le début 2015 et la fin 2017, la métropole Nantes Saint-Nazaire fait au final les frais d’une alchimie complexe. « Il est toujours délicat de faire coïncider le dynamisme économique d’une métropole et la mise sur le marché des programmes immobiliers. Entre le lancement et la livraison, il faut en effet compter quatre ans. Nous savions que nous allions avoir un trou d’air, mais 2018 a été particulière : la demande publique a contribué à accélérer le phénomène », explique Christine Serra, vice-président du CINA. Elle cite par exemple le départ des services de l’État de la Tour de Bretagne pour de nouveaux locaux en centre-ville, qui a contribué à y faire enfler une situation de pénurie.

De l’air à venir au Sud de l’île de Nantes
Ce trou d’air aura bien évidemment un impact sur le prix du mètre carré neuf et, par corrélation, sur le marché du seconde-main. En termes d’attractivité, la situation pourrait également favoriser Rennes, qui dope actuellement son offre en surface, mais aussi à Bordeaux, aujourd’hui chère et qui bénéficierait alors d’un effet de rattrapage. « Cette situation pourrait durer de deux à trois ans », estime Christine Serra, qui pointe déjà les quartiers qui viendront progressivement redonner de l’air à Nantes. Le regard est notamment tourné vers les dernières tranches d’Euronantes ou de l’Ile de Nantes, mais aussi vers la Zac Pirmil-Les Isles, où 150 hectares de terrain vont évoluer entre 2020 et 2030. Objectif ? Y accueillir 2 000 emplois supplémentaires, contre 3 200 aujourd’hui.
Sébastien PAYONNE

CINA-Observatoire-ONITA-2017


Observatoire Nantais de l’Immobilier Commercial

Son objectif : Mesurer le niveau des loyers commerciaux pour comprendre le marché et se projeter. L’ONICO vise à renforcer la connaissance et la compréhension des dynamiques commerciales de l’agglomération nantaise. Il permet d’évaluer l’attractivité relative des zones, d’identifier des difficultés et de fournir des repères aux acteurs du commerce et de l’immobilier.

Ses contributeurs : AGGECOM,  BRAS Immobilier, CCI Nantes St-Nazaire, CRÉDIT FONCIER EXPERTISE, LEFEUVRE Immobilier, THIERRY Immobilier.


Observatoire Nantais de l’Immobilier Locatif

Créé en 2009 en partenariat avec l’AURAN, il analyse l’évolution des loyers et la vacance sur la Métropole Nantaise.
C’est l’observatoire local de référence au niveau national.

Sur la base des résultats de l’Observatoire au 30 juin 2018, il apparaît que : 

  • Le loyer mensuel médian connait une légère hausse (11.1 € /m² sur la ville de Nantes et 10.8€m² sur Nantes Métropole) en lien avec l’évolution de l’IRL (+0.4%) .
  • Le taux de vacance connaît une baisse notable en vacance instantanée (3.4 vs 4.4 au 2ème trimestre 2017), tandis que la vacance calendaire continuant de plonger à 2.1 (vs 3.2 au 2ème trim 2017)

Ses contributeurs : ATARAXIA, BRAS Immobilier, CM-CIC Immobilier, GAALON GUERLESQUIN , LEFEUVRE Immobilier, THIERRY Immobilier, les offices notariaux de Héric, Rezé et Savenay.


Observatoire Nantais du Financement du Logement en Loire Atlantique

Un Observatoire pour suivre les marchés de l’Habitat construit en partenariat avec 4 banques et le CINA et avec l’appui technique de l’AURAN.

L’Observatoire du Financement Immobilier en Loire Atlantique a été créé en 2016 à l’initiative du CINA et de sa commission Habitat en partenariat avec l’AURAN qui collecte et analyse les données .
Cet Observatoire doit permettre de répondre à ces questions :
– Quels sont les logements situés sur le département de LOIRE ATLANTIQUE financés à l’aide d’un prêt bancaire ?
– Qui sont les emprunteurs ?
– Quel est le montage financier ?
Cet Observatoire qui publiera prochainement ses premiers résultats n’a pu voir le jour que grâce à l’adhésion de plusieurs banques, fournisseurs des données : Crédit Agricole Atlantique Vendée, Crédit Mutuel LACO, CIC Ouest, Caisse d’Épargne Bretagne Pays de Loire. D’autres banques seront sollicitées pour compléter ce dispositif.
Les chiffres et analyses issus de l’Observatoire permettront aux professionnels de l’immobilier mais aussi aux décideurs politiques de mieux comprendre les conditions de l’accession à la propriété et le parcours résidentiel des habitants.

Contributeurs : CRÉDIT AGRICOLE, CRÉDIT MUTUEL, CIC, CAISSE d’EPARGNE.


 

AUTRES OBSERVATOIRES


Association créée en Juin 2007 à l’initiative de la FPI Pays de la Loire 
et l’UNAM.

Les acteurs immobiliers de la Région Pays de la Loire ont souhaité mettre en place un outil de suivi des différents marchés immobiliers afin de disposer :

  • d’une capacité d’appréhension de leurs marchés
  • d’un outil macro-économique relatif aux évolutions des marchés

OLOMA – Communiqué de Presse – Octobre 2018

En savoir + sur Oloma


Partager
cette page

Découvrez
les actions du CINA